L’ostéopathie

L’ostéopathie est une approche thérapeutique manuelle basée sur la restitution de mouvement des différents éléments du corps.

« Le mouvement c’est la vie » ( Andrew Taylor Still, fondateur des bases de l’ostéopathie)

L’ostéopathie consiste donc à rechercher, manuellement, la restriction de mobilité d’un tissu ( muscle, ligament, articulation, os, viscères… ) et la traiter.

La réduction de mobilité provoque des altérations, qui engendrent des gènes et des douleurs et perturbent ainsi l’état de santé du patient. Selon l’OMS, la santé est « un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

Les origines de cette réduction de mobilité sont très nombreuses et variées :

  • Traumatismes ( chutes, accidents, lourdes charges portées, répétitions de mouvement, pratique intense de sport… )
  • Mauvaise posture
  • Stress
  • Accouchement
  • Infections, maladies
  • Opérations chirurgicales ( cicatrices )
  • Troubles émotionnels et affectifs
  • Hygiène de vie
  • et bien d’autres…

Les signes cliniques ressentis par les patients sont eux aussi bien nombreux :

  • Rachialgies, dorsalgies, lombalgies, lumbagos, cervicalgies, sciatialgies, sciatiques…
  • Douleurs articulaires périphériques, périostites…
  • Douleurs musculaires, raideurs, courbatures, contractures, élongations, déchirures, tendinites…
  • Troubles digestifs, ballonnements, coliques, reflux gastro-oesophagiens, dysménorrhée…
  • Migraines, céphalées de tension, algies vasculaires de la face, altération de l’Articulation Temporo-Mandibulaire, névralgies d’Arnold…

Autant de troubles que traite l’ostéopathe avec pour unique outil, ses mains. Le corps est considéré en ostéopathie comme un ensemble d’éléments mis en relation les uns par rapport aux autres. Le traitement se fait donc dans la globalité, et il est très fréquent que l’ostéopathe manipule une zone du corps située à distance de la plainte du patient.

L’ostéopathe se doit aussi d’être un maillon de la chaîne de prise en charge du patient afin d’obtenir le meilleur traitement possible. C’est-à-dire qu’il sait à quel moment orienter le patient vers d’autres professionnels afin d’encourager la complémentarité des différentes spécialités médicales et para-médicales ( médecin, dentiste, podologue, kinésithérapeute… ).

Il est fréquent qu’une imagerie médicale soit demandée ( radio, IRM… ).